Cime de la Bonette © Ubaye Tourisme
Cime de la Bonette © Ubaye Tourisme

Col de la Bonette

La plus haute route inter-vallées d'Europe vous fait traverser des paysages grandioses entre Alpes de-Haute-Provence et Alpes Maritimes.
En voiture, à moto ou à vélo, retrouvez tous nos conseils pour explorer les attractions de cette route de découverte. Laissez-vous guider, on vous entraîne pour un voyage à 2802 m d'altitude !

Une route mythique de 50 km qui traverse des paysages époustouflants

Véritable trait d'union entre les Alpes et la Côte d'Azur, cette route incontournable des Alpes du Sud relie la vallée de l'Ubaye Serre-Ponçon avec la vallée de la Tinée, dans le département des Alpes Maritimes.

Le col de la Bonette est le col le plus élevé des Alpes de Haute-Provence. C'est aussi le 4e plus haut col routier d'Europe.

La cime de la Bonette, qui atteint les 2802 mètres vous permet de parcourir la route goudronnée la plus haute de France ! Tout au long de votre itinéraire, découvrez une faune et une flore variées dont de nombreuses espèces sont endémiques.

Variante de la Route des Grandes Alpes, route mythique des Alpes ouverte par le Touring Club Français, la route du col de la Bonette vous fait traverser des villages typiques comme Saint-Dalmas-le-Selvage.

La route déroule ses lacets autour de la montagne et vous fait traverser de magnifiques paysages entre pâturages, ruisseaux et cascades. Sur les derniers kilomètres la végétation laisse place à la roche… Une impression de décor lunaire se dégage alors.

Une fois au sommet, profitez d'une halte et d'un grand bol d'air pur. Un sentier pédestre vous entraîne à 2860 mètres d'altitude et vous offre un panorama à 360° à couper le souffle. Profitez de la table d'orientation et de la vue imprenable pour identifier certains des sommets les plus prestigieux des Alpes.

Route de la Bonette © Ubaye Tourisme

Ouverture du col de la Bonette

De part son altitude exceptionnelle, la route de la Bonette se voit fermée à la circulation une partie de l'année.

La fermeture a généralement lieu en octobre ou novembre et la route se voit rouvrir entre mai et juin. Les dates de fermeture et de réouverture des condition de neige.

Lorsque la route est du col de la Bonette est ouverte, elle vous permet de rejoindre la Promenade des Anglais depuis Barcelonnette en seulement 3h.

La route du col de la Bonette est actuellement fermée pour une durée indéterminée.

Ouverture du col en temps réel

Pourquoi une route à la Bonette ?

Jusqu'au XIXe siècle, la seule façon de relier Barcelonnette à Nice était d'emprunter des chemins muletiers. Après la réunification du Comté de Nice à la France, L'Empereur Napoléon III promet la création d'une liaison Nice - Barcelonnette. Par le décret du 18 août 1860, il classe cet itinéraire route impériale.

Cependant, à cause de la topographie, les travaux destinés à remplacer les sentiers muletiers par une voie carrossable n'avancèrent que lentement. Du côté de l'Ubaye, la route fut construite par les militaires afin de desservir les fortifications à partir de Barcelonnette via Jausiers. Lorsque la 2nde Guerre Mondiale éclata, la liaison Nice - Barcelonnette n'était toujours pas faite car il manquait toujours un tronçon entre Bousieyas et Camp des Fourches ! La jonction ne se fit qu'après-guerre et fût inaugurée le 22 septembre 1950, plus de 90 ans après le décret de Napoléon III.

La cime de la Bonette © Ubaye Tourisme

Une route de prestige pour la Bonette

Une fois la route ouverte, sa fréquentation grandissante souleva le problème du tronçon Camp des Fourches - Casernes de Restefond, encore constitué par l'ancienne piste militaire.

Le 4 août 1959, le Préfet des Alpes-Maritimes visita la route avant que les travaux ne s'achèvent. Le Dr J.B. Guiran, alors conseiller municipal de la ville de Nice et qui accompagnait les personnalités eut l'idée d'en profiter pour faire battre à la route le record d'altitude jusqu'alors détenu par le col de l'Iseran. L'idée enthousiasma tellement le Préfet qu'il déclara qu'il ne débloquerait des crédits que pour une route de prestige, ce prestige pouvant être obtenu par un record d'altitude.

L'ancienne voie est abandonnée et un nouvel itinéraire contournant la cime de la Bonette est créé, ce qui permit à la route d'atteindre 2802 m, 30 de plus que l'Iseran !

L'inauguration officielle de la route dans son tracé définitif se fit le 2 octobre 1961. Une stèle commémorant cette liaison entre Alpes de Haute-Provence et Alpes Maritimes fut érigée au point culminant de la route.

Stèle commémorative de la cime de la Bonette © Ubaye Tourisme
Stèle commémorative

Profitez de la vue

Une fois au sommet du col, vous pouvez emprunter un sentier pédestre pour grimper jusqu'à 2860 mètres d'altitude (10 minutes de marche). À l'arrivée, c'est un panorama à 360° et une vue imprenable qui vous attendent.

Sur place, une table d'orientation vous permettra d'identifier quelques uns des plus prestigieux sommets des Alpes : Écrins, Viso, Pelvoux, Mont Pelat...

Le lieux idéal pour prendre des photos de votre passage !

Table d'orientation à la cime de la Bonette © Ubaye Tourisme
Route de la Bonette en zone cœur du Parc du Mercantour © Ubaye Tourisme

La Bonette : une route au cœur du Mercantour

Le Parc national du Mercantour fait figure d'exception parmi tous les parcs nationaux français : il est le seul à être traversé par un route.

Reliant les Alpes de Haute-Provence aux Alpes Maritimes (les 2 départements sur lesquels se situe le Parc national), la route de la Bonette serpente en zone cœur du Mercantour, un territoire protégé mais fragile.

Emprunter la route de la Bonette c'est découvrir la mosaïque d'habitats pour la faune et la flore des Alpes du Sud. La géologie évolue avec l'altitude et le climat qui change au fil de votre ascension.

Afin de parcourir cet espace préservé dans les meilleures conditions, roulez de façon responsable en respectant la quiétude de la nature qui vous entoure. Vous apprécierez encore plus les paysages de carte postale de la route de la Bonette en prenant votre temps !

Rappel

La vitesse est limitée à 50 km/h sur la route de la Bonette.

Le Mercantour : une biodiversité hors-normes

Les multiples influences climatiques, géologiques et altitudinales, la variété de ses paysages et de ses milieux naturels font du Parc national du Mercantour l'écrin d'une nature foisonnante.

La faune et la flore du Mercantour sont très variées et se composent de plusieurs milliers d'espèces.

Sur les 101 espèces de mammifères terrestres français, 77 parcourent le massif du Mercantour.

Nicheurs, migrateurs et occasionnels... Le Mercantour abrite presque 200 espèces d'oiseaux.

Depuis les espèces les plus « prestigieuses » (bouquetin, aigle royal, loup, gypaète barbu…) jusqu'au monde discret des insectes, la faune du Mercantour est d'une diversité rare en Europe.

Le Parc national du Mercantour peut aussi s'enorgueillir d'abriter plus de 2000 espèces végétales sur les 6000 répertoriées en France, dont une centaine spécifiques aux Alpes du Sud et 6 uniquement présentes dans le massif du Mercantour !

Un patrimoine militaire toujours présent

Fortifications

En raison de la tension politique avec l'Italie à la fin du XIXe siècle, la stratégie française est de pousser son dispositif de sureté le plus en avant et le plus haut possible vers la frontière italienne.

De 1901 à 1906, le casernement de Restefond, un baraquement défensif pour une compagnie, est construit à 2580 m d'altitude.

De 1912 à 1913 ou y ajoute des bâtiments logistiques : écuries, infirmerie, cuisine et pavillon d'Officiers.

Plus qu'une fortification, c'est une véritable agglomération militaire qui se trouve au milieu de la solitude des paysages de haute montagne du col de la Bonette.

Caserne de Restefond © Ubaye Tourisme

Ligne Maginot

Les ouvrages de la ligne Maginot ne couvraient pas que la frontière Nord-Est du Pays. Cette ligne de défense s'étendait également à la frontière Franco-italienne.

Les anciens fortins de la Bonette n'ayant pas été d'une grande utilité dans une guerre moderne, des ouvrages récents, conçus pour pouvoir résister aux plus violents bombardements, ont été construits le long de la route du col.

Seules quelques structures émergent du sol : blockhaus en béton et cloches en acier.

Sous la roche une véritable cité souterraine fut enfouie à des profondeurs comprises entre 12 et 25 m. Des galeries (1300 m pour la plus longue) reliaient les blocs opérationnels aux pièces de vie de l'équipage de l'ouvrage. Le terme « équipage » était utilisé pour désigner l'ensemble du personnel d'un ouvrage : analogie entre ses conditions d'existence et celles des sous-mariniers.

Bien qu'incomplète, la ligne de défense inachevée permit de stopper l'offensive des troupes Mussoliniennes, pas une seule place forte ne tombant aux mains des troupes italiennes.

Cloche en acier de la ligne Maginot au bord de la route du col de la Bonette © UT-Manu Molle

Insolite

En passant, n'oubliez pas d'admirer les géoglyphes, ces dessins réalisés dans un pré d'altitude par des alignements de pierres laissés par les garnisons stationnées au fortin de Restefond.

Visibles à proximité de la route, ces géoglyphes représentent les insignes des différentes unités présentes sur le site.

Oratoire Notre Dame du Très Haut

Autre point d'intérêt de la route : cette vierge à l'enfant trônant à 2715 m sur le versant sud de la Bonette. Œuvre de la sculptrice niçois Andrée Dienis, l'oratoire a été inauguré le 12 août 1963.

Suite à l'ouverture des hostilités de l'Italie contre le France le 10 juin 1940, il fut ordonné l'évacuation immédiate de Saint-Etienne de Tinée car sa destruction avait été prévue en cas d'avance des armées italiennes. Lors de cet exode, les habitants promirent d'ériger une statue de la Sainte Vierge si le village était sauvé d'une totale destruction. Leur vœu fut exaucé : le village fut épargné.

Chaque année, un pèlerinage s'y déroule. Il est suivi d'une messe en plein air (qui est une des plus élevées d'Europe).

Col mythique du cyclisme

Le Tour de France a emprunté 4 fois le col de la Bonette : en 1962, 1964, 1993 et 2008.

Ce géant du cyclisme fait partie du Brevet des 7 cols de l'Ubaye et du Défi des 7 majeurs.

Gravir le col de la Bonette à vélo demande de l'entraînement : depuis Jausiers ce sont presque 24 km avec 1589 m de dénivelé qu'il faut franchir. Comptez 6,6% de pente moyenne avec des tronçons à plus de 13% !

Le saviez-vous ?

La Bonette détient le record d'altitude pour le Tour de France. Il a été classé en 1re catégorie lors des deux premiers passages, puis hors catégorie depuis 1993.

La plupart des ascensions sont désignées de la 4e catégorie (la plus facile) à la 1re catégorie (la plus difficile). Une montée extrêmement dure par sa longueur et son profil, plus éprouvante qu'une montée de 1re catégorie, est qualifiée comme étant hors catégorie.

Le col de la Bonette : star du Tour de France 2024

L'étape 19 du Tour de France 2024, entre Embrun et Isola 2000, empruntera le col de la Bonette.

23 km d'ascension jusqu'à la cime de la Bonette (2802 mètres) attendent le peloton sur ce col hors-normes. On mesure bien la difficulté de cette ascension qui placera les coureurs face à leurs limites. Un parcours taillé pour les grimpeurs, qui romet de rentrer dans la légende du Tour.

Rendez-vous vendredi 19 juillet 2024 pour assister à cette étape d'anthologie !

Toutes les infos

Randonner sur le col de la Bonette

Pour faire une pause lors de votre trajet sur la route de la Bonette, la balade au Lac Verdet est incontournable.

  • Dénivelé : 123 m
  • Distance : 3,7 km
  • Durée : 1h30
  • Type : aller-retour
  • Balisage : jaune

Passant entre zone marécageuse et petits ruisseaux, cet itinéraire vous amène à la découverte des eaux limpides du Lac Verdet à 2503 mètres d'altitude. Tout au long du sentier, profitez de beaux panoramas.

Après le lac, vous pouvez continuer de monter jusqu'au Pas de Touréis. Là, vous profiterez d'une vue vraiment impressionnante sur les vallons de la Moutière et du Bachelard, avec le Mont Pelat et le Cimet en toile de fond.

Le plan de poche des randonnées

Lac Verdet sur la route de la Bonette © UT-Claude Gouron

Pause gourmande sur la route de la Bonette

Pour un verre ou un repas après toutes ces découvertes, destination Halte 2000.

Dans cet authentique chalet d'alpage ancien (1853), la cuisine traditionnelle vous permet de vous régaler dans un cadre dépaysant.

Faire une halte à Jausiers

Profitez de votre voyage pour découvrir le village de Jausiers.

Situé au pied du col de la Bonette, ce village pittoresque vous séduira avec ses liens privilégiés avec les Amériques. Cette histoire unique commence en 1805, lorsque Jacques Arnaud quitte le village pour tenter sa chance en Louisiane. Le succès de son aventure déclenchera une véritable vague migratoire outre-Altantique. De nombreuses villas bourgeoises sont les témoins de la réussite des enfants du pays aux États-Unis et au Mexique.

Pour vous détendre, le plan d'eau de Jausiers est l'endroit idéal. Baignade, paddle, wakeboard, parcours aventure ou tout simplement farniente, à vous de choisir. Les abords arborés de ce lac sont parfait pour faire une pause avant de reprendre la route.

Si vous souhaitez passer la nuit, le village propose de nombreuses offres d'hébergements : hôtels, chambres d'hotes, camping...

L'Office de Tourisme de Jausiers est à votre disposition pour tout renseignement.

Vous allez adorer !

Nos circuits touristiques
Jausiers au pied de la Bonette
Les sites d'exception de l'Ubaye