Le lac et la Tour des Sagnes - Jausiers © AD04 - Teddy Verneuil
Le lac et la Tour des Sagnes - Jausiers © AD04 - Teddy Verneuil

Espaces naturels protégés

La Vallée de l'Ubaye s'engage pour la biodiversité en protégeant et valorisant son patrimoine naturel.

Natura 2000

Qu'est ce que c'est ?

Le réseau Natura 2000 rassemble des sites naturels ayant une grande valeur patrimoniale, par leur faune et leur flore exceptionnelles.

Chacun de ces sites doit être géré de façon à garantir la survie à long terme de ses espèces et de ses habitats.

Plus grand réseau mondial de préservation de la biodiversité, sa politique de protection est considérée comme l'une des plus ambitieuses au niveau international.

L'objectif de Natura 2000 est de concilier activités humaines, protection de la biodiversité et valorisation des territoires dans une optique de développement durable.

Ses principaux objectifs

Restaurer et préserver les milieux naturels garants d'une importante biodiversité.

Améliorer les connaissances scientifiques sur la faune et la flore afin de mieux les protéger.

Sensibiliser les acteurs locaux et le grand public au respect de l'environnement.

Les sites classés

Grâce à sa situation géographique particulière, la Vallée de l'Ubaye Serre-Ponçon abrite un large panel d'habitats, de plantes et d'animaux exceptionnels justifiant la désignation de 4 sites Natura 2000.

Parmi les espèces animales et végétales d'intérêt de ces sites on retrouve le loup, de nombreuses espèces de chauve-souris, de papillons et de plantes.

Le lac des Sagnes site naturel exceptionnel © Ubaye Tourisme
La Tour des Sagnes - Terres Pleines - Oronaye

L'histoire géologique confère à ce site une grande diversité de substrats rocheux qui favorisent l'expression de la biodiversité, en particulier floristique.

Les prairies laissent place aux forêts de pins puis aux boisements plus épars de mélèzes. Plus haut, les vastes pâturages sont surplombés par le minéral des éboulis et des parois rocheuses.

L'eau anime le paysage et induit la présence de milieux humides remarquables.

Les aiguilles du Chambeyron 3412 m d'altitude © UT - Claude Gouron
Haute Ubaye - Massif du Chambeyron

Les points culminants de l'Ubaye se trouvent dans le plus vaste des quatre sites de la vallée.

Les milieux rocheux y sont prédominants et surplombent les pelouses d’altitude qui accueillent le pâturage estival.

Les falaises tout comme les pelouses écorchées, abritent des espèces adaptées à ces conditions très arides.

Le Plan de Parouart héberge quant à lui un ensemble de milieux humides d’une très grande diversité.

Les Eaux Tortes - Vallon du Laverq
Laverq - Dormillouse

Ce site est très important pour la qualité et la variété de ses zones humides entourées de mélezins, cembraies et de pelouses alpines.

Ces mosaïques de milieux conditionnent la présence de nombreuses espèces : plusieurs chauves-souris, le Triton alpestre, le Tétras-lyre et la Leucorrhine douteuse, une libellule intimement liée aux tourbières.

Les Cascades de Costeplane, balade familiale - Lauzet-Ubaye
Costeplane - Champerous

Les pelouses steppiques et les landes constituent un fort enjeu de conservation puisqu’elles abritent une biodiversité particulière.

On y trouve également des milieux humides relictuels exceptionnels tels que les cascades de tuf, constituées de roche sédimentaire continentale.

Natura 2000 en quelques chiffres 

  • 4 sites classés Natura 2000 dans la Vallée de l'Ubaye
  • 37 000 hectares du territoire classé Natura 2000, soit près d'un tiers !
  • 21 espèces d'intérêt communautaire
  • 25 espèces de chauves souris sur 34 présentes en France
Le loup- espèce protégée présente en Ubaye © PNM - Christian Joulot
Papillon Isabelle - espèce protégée présente en Ubaye © PNM - François Breton
Chauve-Souris rinolophe ©PNM - Laurent Malthieux
Flore protégée © PNM - François Breton

L'info en +

Les différents milieux

Les milieux humides : ruisseaux, rivières, tourbières, lacs d'altitude, torrents, cascades … Alimentés par la fonte des neiges ou issus de sources, ils jouent un rôle essentiel dans le cycle de l'eau.

Les milieux forestiers : ils présentent un enjeu de conservation fort lié d'une part à leur grande richesse biologique et d'autre part à leur rôle essentiel dans la protection des sols et la prévention des risques naturels.

Les milieux ouverts : prairies et pelouses, ils représentent une ressource indispensable pour les troupeaux.

Les milieux rocheux : marqués par leur caractère minéral, ils sont l'objet de nombreux mouvements dus à la morsure du gel. Des espèces hautement spécialisées occupent ces milieux hostiles.

Espaces naturels sensibles

Qu'est ce que c'est ?

Un Espace Naturel Sensible est un site qui a un intérêt biologique et paysager exceptionnel. Fragile, il peut donc être menacé par les activités économiques ou de loisirs. Il a ainsi besoin d'être protégé et géré afin que sa découverte par le public se fasse sans le mettre en péril.

Ces espaces bénéficient d'un programme de gestion et de mise en valeur mené par le Département des Alpes de Haute-Provence.

Leurs principaux objectifs

Préserver la qualité de sites, des paysages, des milieux naturels et assurer la sauvegarde des habitats naturels.

Aménager les sites pour qu'ils soient ouverts au public, sauf exception justifiée par la fragilité du milieu naturel.

Les lieux aménagés

Les Eaux Tortes

Site remarquable situé à 2250 mètres d'altitude sur la commune de Méolans-Revel, cette vaste zone humide en partie comblée par les sédiments est alimentée, entre autre, par la fonte du glacier de la Blanche. Ce lieu abrite des espèces spécifiques des marais comme la laîche blanchâtre et la grenouille rousse.

Toutes les infos sur la rando

La Grande Séolane depuis les Eaux-Tortes © UT - Claude Gouron

Le col d'Allos

À cheval sur les communes d'Uvernet-Fours et d'Allos, le col culmine à 2247 mètres et offre un large panorama sur les sommets environnants. C'est un lieu de passage estival important entre les vallées de l'Ubaye Serre-Ponçon et du Haut Verdon. Sa zone humide abrite des espèces protégées à préserver.

Toutes les infos sur la rando

Le refuge de la Cayolle et la Grande Séolane © UT - Claude Gouron

Lors de mes promenades, j'adopte les bons réflexes !

  • En ramenant mes déchets dans mon sac, j'évite leur dispersion dans la nature
  • En restant sur les sentiers balisés, je préserve du piétinement les milieux sensibles
  • En tenant mon chien en laisse, je m'assure qu'il ne dérange pas la faune sauvage et les troupeaux
  • En me comportant discrètement, je n'effraie pas la faune et je permets à chacun de profiter pleinement du silence de la montagne
  • En laissant les pierres à leur place, je respecte la petite faune qui s'y abrite
  • En n'allumant pas de feu, je respecte le milieu