Col de la Cayolle (2326m)

Montée en puissance

Classé par le magazine « Le Cycle » parmi les 30 plus belles ascensions d’Europe, le col de la Cayolle fut ouvert à la fin du XIXe siècle par l’armée. Il permet de relier Barcelonnette à la haute vallée du Var, dernier grand col à franchir avant le littoral, lors de la grande traversée des Alpes.

La route de la Cayolle est encore « à l’ancienne », avec ses passages taillés dans le roc où les cyclistes sont rois.

La route remonte à flanc de montagne le cours du Bachelard, coincée entre les gorges étroites du torrent.

Elle monte ensuite par paliers jusqu’à Bayasse avant d’attaquer sérieusement la montagne. Il reste alors 9 km de lacets à 7 % à avaler, à travers les alpages où les marmottes, désormais, sont seules à siffler encore des encouragements, depuis le dernier passage du Tour de France !

Le profil

Départ : Barcelonnette 1 135 m.

Dénivelé : 1 191 m sur 29 km.

Pente moyenne : 4,1 %.

Pente maxi : 8,2 %.

Brevet des 7 cols : Compostage sur le parking du col

Vous allez aimer

L’immersion dans le Parc National du Mercantour avec au détour d’un virage, l’apparition d’une marmotte ou d’un chamois.

Le mot du cylo

La Cayolle condense à elle seule tous les panoramas de l’Ubaye : route sinueuse, combes paturées et forêts, cascades et ponts, hameaux pittoresques... Et au bout de cette route idyllique, l’immensité calcaire des sommets.

Le bon plan du coin

On descend à son rythme, savourant à l'avance une assiette maison que Magali Dufour nous réserve dans son restaurant du hameau de Bayasse.