Roche-la-Croix

un bloc d'artillerie unique

La redoute (1 900 m) et la batterie de Roche-la-Croix (2 100 m) sont construites de 1884 à 1889 sur le modèle du général Séré de Rivières.

Le site de Roche-la-Croix est un ensemble en maçonnerie de pierre (XIXe siècle) et de béton armé (XXe siècle) qui témoigne d'une course sans répit à l'armement.

L'ensemble, verrou du col de Larche, couvre la batterie de Viraysse (2 770 m) sur son flanc gauche et le fort Tournoux en arrière.

À 1 900 mètres, un ouvrage bétonné, creusé sous l'ouvrage de pierre est construit de 1931 à 1936, élément de la ligne Maginot des Alpes.

Comme tous les forts « Maginots », seuls sont visibles les blocs de combats, 6 dans le cas présent, avec leurs embrasures ou leurs cloches cuirassées. et en particulier l’imposant bloc n° 5, raison d’être de cet ouvrage d’artillerie.

Ce bloc d'artillerie unique, équipé d'une tourelle à éclipse, interdit l'accès au col.

Un équipage de 161 hommes servait cet ouvrage qui a conservé son armement et sa centrale électrique.

Visite (1h30) : accessible en voiture par une piste à la sortie du village de Val d'Oronaye - Meyronnes. Emprunter la piste forestière de la forêt de la Silve pour arriver à l’ouvrage (environ 20 minutes).

Point de rendez-vous : devant l’ouvrage. En venant de Barcelonnette, prendre la direction du col de Larche (Italie), puis la piste sur la droite, à la sortie du village de Val d'Oronaye - Meyronnes. Ensuite, suivre les indications.


Attention : piste assez difficile, environ 20 minutes.