• Montée de Sainte-Anne

Montée de Sainte-Anne (1840m)

Préparation intense

Dans le « Brevet des 7 cols », la montée de Sainte-Anne remplace le col de Larche, fermé aux cyclistes par arrêté préfectoral. Si l’ascension n’est pas longue (7 km depuis La Condamine), elle affiche 550 m de dénivellation avec une pente moyenne de 8,5 %, dont 1 km à 11 %. Un joli défi !

Excellente préparation à l’attaque des grands cols de la région, l’aventure est aussi très pittoresque. Les kilomètres entre Jausiers et La Condamine servent d’échauffement.

Une fois engagé vers la station de ski de Sainte-Anne, la vue est imprenable, 360° à la ronde. Dès la chapelle Sainte-Anne, le panorama est aérien jusqu’à la station de ski.

Départ : Barcelonnette 1 135 m.
Dénivelé : 730 m.
Pente moyenne : 9 %.
Pente maxi : 12 %.
Brevet des 7 cols : Compostage à la cabane des pisteurs à l'entrée de la station

Le profil

Vous allez aimer ...

Sommets illustres, chapelles, vallon du Parpaillon et chamois évoluant sur les escarpements près du village de La Condamine.

Les arrêts photos sont fréquents, au retour !

Le bon plan du coin ...

Boisson fraîche et plat du jour à savourer sur la terrasse du gîte du Belvédère, face à la Tête de Siguret
et aux crêtes de la chaîne des Côtes.

Le mot du cyclo ...

Si vous avez un vélo solide, montez jusqu’au vallon du Parpaillon, en bifurquant à 2 km avant la station.
Passant sous le col, à 2 650 m d’altitude, un tunnel militaire centenaire relie toujours l’Ubaye à l’Embrunais. »

Audrey, 28 ans, de Château-Queyras (05)