Val d'Oronaye

Espace préservé et sauvage

La commune de Val d’Oronaye est née de la fusion de Larche et de Meyronnes en 2015. Elle offre un espace préservé et sauvage.

Larche est petit village de montagne à deux pas de l'italie et aux portes du Parc National du Mercantour.

Meyronnes est célèbre pour ses légendes : filles à marier dans l'année ou malades incurables montaient dans le petit village haut perché de St Ours pour trouver remèdes à leurs maux.

Aujourd'hui, charmés par la beauté des lieux et les paysages grandioses, les amateurs de randonnées et d'escalade s'y donnent rendez-vous pendant la période estivale. Confirmé ou non, vous y trouverez des itinéraires à votre niveau.

Par les sentiers balisés qui longent les torrents, serpentent dans les sous-bois ou côtoient les lignes de crêtes, vous atteindrez les alpages fleuris ou les lacs de montagne d'une rare beauté.

C'est aussi un lieu riche en histoire militaire avec de nombreuses fortifications à visiter.

L'hiver, avec son espace nordique, Larche est le premier site du département pour le ski de fond avec plus de 30 km de pistes, en skating et classique, dans le magnifique vallon du Lauzanier.

Avec sa station familiale retrouvez des pistes de ski alpin pour une glisse plaisir dans une ambiance conviviale.

Des itinéraires de raquettes à neige, le long de l'Ubayette et aux portes de l'Italie, en compagnie des lièvres et des perdrix des neiges, d'innombrables vallons et sommets sauvages pour la randonnée nordique et alpine, et bien sûr, le ciel éclatant des Alpes du Sud. Air pur, grands espaces, émotion...

Un peu d'histoire

Larche

Son nom vient de sa hauteur remarquable, c'est à la fois un hommage à l'arche de Noë et aux livres Saints qui expliquent que Dieu se serait arrivé sur une haute montagne.

Larche était sans doute au Xllle siècle, la localité la plus peuplée de la Vallée de l'Ubaye.

La situation de Larche, sur l'extrême frontière de la France, lui a valu d'être foulée sans cesse par les troupes pendant les guerres avec les Ducs de Savoie. Le village fut notamment incendié, en 1693, par les troupes françaises et livré à un tel pillage que les habitants s'enfuirent.

L'église de Larche fut convertie en fort pendant tout le reste de l'occupation de la Vallée, c'est à dire vers la fin de 1696.

Durant la guerre de 1940 à 1945, la commune de Larche fut entièrement détruite. Elle fut reconstruite quelques années plus tard par les habitants.

Meyronnes

Son nom viendrait de "Meyres", qui signifie maisons ou cabanes bâties dans les montagnes et habitées pendant l'été. Cette commune était beaucoup plus peuplée qu'elle ne l'est maintenant : il y avait un château dont on reconnaissait encore l'enceinte. Meyronnes, alors rattaché au royaume du Piémont, fut incendiée en 1693, pendant la seconde invasion des français dans la Vallée. Dès 1690 un combat sanglant fut livré à la combe de Meyronnes entre les Français et les Piémontais.

Ces derniers s'étaient retranchés sur les hauteurs et ne pouvaient être délogés par les Français qu'au prix de lourdes pertes. Vainqueurs, ceux-ci se vengèrent de ces pertes par de cruelles représailles, tous les villages au-dessus de Jausiers furent saccagés, pillés et livrés aux flammes. A nouveau, en 1944, tous les hameaux de la commune furent détruits par les allemands. Seuls les villages de Meyronnes et de Saint Ours furent reconstruits (1948-1956).

Les hameaux de Certamussat et de Fontvive furent quant à eux abandonnés. Lieu de pèlerinage réputé au siècle dernier. Saint Ours, doit son nom au Saint qui y aurait vécu avant de devenir évêque d'Aoste. Ce petit village niché au pied des rochers sur un plateau dominant Meyronnes se trouve être aussi un point de départ privilégié pour l'escalade et la pratique de la randonnée.

Contes et légendes

La légende veut que de nombreux miracles ont eu lieu dans la chapelle de Saint Ours, et que de nombreux enfants, mort à la naissance, ont pu recevoir, grâce à Saint Ours, le sacrement du baptême.

La légende dit aussi que, pour être exaucées les filles voulant se marier dans l'année, n'avaient qu'à réciter une prière "spéciale" après avoir fait trois fois le tour de la petite chapelle et avoir coupé un peu de bois à l'une des trois croix plantées aux alentours du village.

A découvrir

La commune possède le label "village fleuri" récompensant l'effort de la commune pour ses travaux d'embellissement.

Le superbe vallon du Lauzanier lors d'une balade à pieds, en famille ou entre amis l'été, en raquettes à neige, ou ski de fond, l'hiver.

Activités sportives

Randonnée pédestre
Escalade
VTT
Ski nordique
Ski de randonnée
Raquettes à neige
Ski alpin

Activités culturelles et sites à visiter

Chemin de croix de St Ours
Le fort de Roche la Croix, un des plus puissants ouvrages d'artillerie des Alpes. Il appartenait à la très célèbre ligne " Maginot ". Ses constructions souterraines laissent apparaître en surface des casemates dont l'une contient l'impressionnante tourelle à éclipse... 
Le fort de Saint Ours, c'est le complément indispensable de Roche la Croix pour verrouiller le col de Larche.
Semblable à un sous-marin, son monde souterrain, qui abritait 260 hommes, dévoile ses secrets, son usine électrique et son armement.
Renseignements et réservations des visites guidées, dans les Offices de tourisme de la Vallée, au chalet accueil de la Condamine (en été).
Cadran solaire : " l'homme passe à l'ombre" à Saint Ours.
La chapelle moderne Notre Dame des Neiges qui date du XXe siècle
Le four de Larche
L'église Sainte Marie Madeleine et la chapelle moderne à Maison Méane
L'église Notre Dame des Lumières
Au cimetière de Larche, vous pourrez admirer quelques tombes spectaculaires construites par les riches Américains revenus du Mexique. Ainsi que la tombe d'Emile Chabrand (1843-1893), riche Barcelonnette qui fit le tour du monde et rapporta de magnifiques trésors de ces voyages.
Le vallon du Lauzanier dans le Parc National du Mercantour