Cascades de glace

Les cascades de glace demandent des connaissances techniques spéciales. Ne partez jamais seul, faites vous encadrer par un guide.

La cascade de glace (on parle aussi de l'escalade glaciaire) est une discipline dérivée de l'escalade.

Elle consiste à grimper à l'aide de piolets-traction et de crampons à pointes-avant le long de formations glaciaires, comme des couloirs et goulotte de glace (éventuellement des séracs) en haute montagne ou des cascades gelées en hiver en moyenne montagne.

La difficulté en cascade de glace, est davantage liée aux conditions qu'à la simple raideur de la pente.

C'est encore plus vrai en Ubaye dont la situation Méridionnale rend les conditions très changeantes.

Cela dit, l'Ubaye est une des vallées les plus froides des Alpes.

Ainsi, dès mi-novembre parfois, les premières cascades se formeront plutôt en altitude et sur les versants Nord (Vallon de Mary, Pm des Fabres, Vautreuil).

Cette période, outre l'avantage de pouvoir satisfaire l'appétit du grimpeur en début de saison, permet d'accéder facilement aux sites grâce à des cols routiers (La Bonette, La Cayolle) ou à des pistes forestières (Vautreuil, Pas de La Tour) qui ne sont pas encore enneigés.

De plus, les risques d'avalanches, danger assez important dans certains sites, seront minimes, la période de plus fort enneigement ne venant que vers le mois de février. À partir de mi-mars, leur ascension devient aléatoire. En effet les périodes de radoucissement des températures deviennent plus fréquentes et plus longues, tandis que les nuits ne sont plus assez froides pour reconsolider les cascades.

Entre ces deux dates extrêmes (mi-novembre - mi-mars), la fréquentation de chaque site ne sera pas uniforme, surtout en basse altitude (Gorges de Bachelard) où il faudra tenir compte de l'alternance des nuits froides et des journées chaudes. Tous les radoucissements ne signifient pas toujours l'impossibilité de gravir les cascades, puisqu'au contraire, c'est dans ces conditions que l'on rencontrera la qualité dit de ”Sorbet”, si rassurante.

Certaines cascades n'offrent qu'un parcours exceptionnel de part leur orientation (La Bérarde), ou leur gros débit (Sauze, Gourette, Les Enfers). Il faut être là au bon moment pour gravir ces cigares exceptionnels, parfois jusqu'à 600 mètres de dénivelée. D'une manière générale, l'ensemble des cascades de glace de la vallée de l'Ubaye, de par leur accessibilité (proximité) et leur faible hauteur, ont un caractère école certain. Le manque de tradition Alpine font qu'elles sont très peu fréquentées. Ce caractère sauvage leurs confère parfois un certain engagement.

Équipement :

Les cascades de l'Ubaye ne sont pas équipées. Deux exceptions cependant : La Grande cascade à gauche dans le ravin de Palluel et la cascade ”Innomée” dans le Bachelard. Le grimpeur de cascades, responsable de sa propre sécurité, devra faire preuve d'initiative pour utiliser les points d'assurance à bon escient, en s'adaptant aux conditions du terrain. Beaucoup de sites se prêtent fort bien, moyennant un peu d'ingéniosité, à un assurage naturel (arbres, blocs...). Cela dit, nous vous conseillons de vous munir de broches, bien entendu, mais aussi de pitons et anneaux de corde. L'encordement généralement utilisé est de 45 mètres.

Difficultés :

L'évaluation de la difficulté en glace est un problème trés délicat. En dehors de la simple inclinaison, de nombreux paramètres rentrent en jeu : la qualité de la glace, la solidité des points d'assurage, les conditions de leur mise en place... Nous utiliserons, pour tenir compte de ces aléas, un septième déjà utilisé par de nombreux grimpeurs, avec deux échelles distinctes permettant une évaluation précise de la difficulté intrinsèque (degré) mais également tenant compte des autres paramètres déjà évoqués (le grade).

Le grade :

Il permet d'évaluer l'engagement en tenant compte de la longueur, la continuité, l'éloignement, les aléas et les difficultés de la descente. IL est noté en chiffres romains de I à VII.

Le degré : C'est l'évaluation technique qui correspond à la cotation de la longueur la plvs dure. Indiquée en chiffres arabes de 1 à 7, elle tient compte de l'inclinaison mais aussi de la qualité de la glace et de la continuité du passage.

Les guides

Ne partez jamais seul, faites-vous encadrer par un guide

Annuaire
7 résultat(s) affiché(s)
JACQUES LE HIR
JACQUES LE HIR
Barcelonnette
NRG GUIDE
NRG GUIDE
Jausiers
MICHEL CORANOTTE
MICHEL CORANOTTE
Barcelonnette
BUREAU DES GUIDES DE L'UBAYE
BUREAU DES GUIDES DE L'UBAYE
Barcelonnette
DANIEL GRANIER
DANIEL GRANIER
Barcelonnette
UBAY'EVASION
UBAY'EVASION
Enchastrayes
YANN MIMET
YANN MIMET
Le Sauze 1400